Jean-Charles Acquaviva

Né en 1980 dans une famille d'artistes, Jean-Charles Acquaviva débute le piano à l'âge de 5 ans. Parallèlement à un enseignement classique au conservatoire, il découvre le jazz, notamment à travers les disques de Pat Metheny, Oscar Peterson, Bill Evans et Michel Petrucciani.

Depuis tout petit il pratique également la batterie, et à l’âge de 14 ans il intègre un groupe de 15 jeunes percussionnistes Les TSG, avec lesquels il participera à de nombreux concerts et shows télévisés en France, et ce,  pendant une dizaine d’année.  A l’âge de 17 ans, il part à N’gor près de Dakar, pendant 3 mois, pour apprendre le Djembe auprès d'artistes locaux.

 L'appel du jazz grandissant, et après une année au CIM, il s'installe à Paris en 2003, et découvre l'univers des célèbres clubs de jazz parisiens dans lesquels il joue souvent lors de jams sessions organisées. En 2005, il participe à la création de différentes formations, avec lesquels il fera de nombreuses scènes. Initié à la création et à la composition par Jean-Jacques Ruhlmann en 2009, et après avoir obtenu son DEM de jazz au CNR de Chartres, il enregistre son premier album "Co-errance" en trio avec Dominique Acquaviva à la batterie et Gilles Broux à la contrebasse. En 2011, il intègre le CMDL (Centre des musiques Didier Lockwood) où il parfait son étude du jazz,  affirme son jeu et développe son univers. Il participe en 2012 à de nombreux festivals, comme "Touches de Jazz" à Beynes, "Jazz au château" au Chatelet en Brie, ou "Autour du Jazz" à Val d'Ajol. Il participe également à différents projets et groupes tels que "Purple Legend", "The jesters" ou "Elo'Jazz."

A l'affiche également en 2016, avec la chanteuse, comédienne Helene Arden et les guitaristes Clément Garcin et Christophe Danvin, du spectacle MONTAND....EDITH, MARILYN ET SIMONE au Théatre du Marais, dans une comédie musicale sur la vie et les amours d'Yves Montand.

Toujours attiré par l'art du trio dans le jazz, en 2014 il développe de nouvelles compositions et s'entoure de Bertrand Beruard à la contrebasse, et Antonin Violot à la batterie, avec lesquels il forme son nouveau trio. Entre ses mains et celles de sa rythmique hautement complice, le "Jean-Charles Acquaviva Trio" met en avant des compositions originales et des standards de jazz revisités où se mêlent jazz post-modern et couleurs pop. Le lyrisme mélodique, la vélocité et le style percussif sont les maîtres mots pour caractériser ce trio plein d'énergie où la mélodie retrouve son rôle essentiel. Le trio se produit dans différents lieux à Paris et en province, clubs de jazz ou festivals, comme Le Baiser Salé, la Cave du 38Riv', L'Arpège, L'Atelier Charonne, Festival Touches de jazz, Festival Jazz de mars et finaliste en 2017 du Concours National de jazz de la Défense